Dématérialisation des corrections : focus sur la Division des Examens, Sélections et Concours (DESC) de de la Direction des Ressources Humaines de l’Armée de l’Air et de l’Espace (DRHAAE) de TOURS

Elèves officiers de la promotion 2021 de l'École de l'air et de l'espace

Bonjour Commandant Philippe B. Vous êtes le chef de la division des examens, sélections et concours (DESC) au sein de la sous-direction emploi formation (SDEF) de la Direction des ressources humaines de l’Armée de l’Air et de l’Espace (DRHAAE) de TOURS. Pourriez-vous présenter en quelques mots votre division et les examens, sélections et concours ?

La division des examens, sélections et concours, rattachée au bureau activités de la formation (BAF) de la SDEF est composée d’une cellule coordination des activités chargée de l’harmonisation des processus et du contrôle interne de la division et de deux sections : la section officiers et la section sous-officiers militaires du rang.

A la tête de chacune de ces sections, un officier. Et chaque section est armée respectivement par 6 personnes (sous-officiers, militaires du rang et personnel civil).

Ma division est en charge annuellement de l’organisation de 20 examens, sélections et concours externes et internes au profit du personnel militaire de l’armée de l’Air et de l’Espace (AAE).

Focus sur ces 20 au travers de ce tableau récapitulatif :

En fonction de la nature de l’examen, les candidats composent soit sur leur site d’affectation, soit au centre unique des sélections, examens et concours de l’AAE situé sur la base aérienne de TOURS. Des centres hors métropole peuvent être ouverts (Émirats Arabes Unis –  Nouvelle Calédonie – Polynésie – Dijbouti – Guyane – Sénégal – Ambassades – Belgique – Italie,…) selon le stationnement et les contraintes opérationnelles de nos candidats.

Les examens, sélections et concours organisés par l’AAE comportent des épreuves écrites, orales et sportives telles que définies par la réglementation de ces derniers et des objectifs à atteindre.

Afin de garantir la réussite à ces examens, des préparations avec des prestataires extérieurs sont également proposées dans le cadre des épreuves écrites et/ou orales. Ces préparations peuvent être dématérialisées ou en présentiel.

Quels sont les enjeux des concours pour les personnes qui s’y inscrivent , et les profils des candidats ?

Nos examens, sélections et concours participent au recrutement des futurs officiers issus du civil mais aussi permettent aux militaires d’évoluer professionnellement et promotionnellement. En ce sens, c’est un véritable outil RH pour l’AAE ainsi qu’un escalier social pour nos aviatrices et aviateurs.

Les enjeux : s’assurer qu’au travers de ces épreuves, nos candidats feront face à la scolarité ou stages de formation qui les attendent.

Leurs profils : des candidats diplômés de niveau 4, 6 et 7 pour nos concours de recrutements externes et internes d’officiers. Pour nos examens de promotion professionnelle, des conditions spécifiques tenant compte de leurs parcours et métiers au sein de l’AAE.

Qu’est-ce que la dématérialisation des corrections a apporté ? Quels sont les avantages concrets dans votre organisation ?

L’objectif premier : innovation et modernisation de nos méthodes de correction.

Avant la mise en place de VIATIQUE, la correction des copies et des cartes-tests QCM s’effectuait sur format papier avec des envois postaux et des déplacements (allers-retours entre des lieux éloignés géographiquement, tant pour les correcteurs que les copies) engendrant des contraintes de temps, des manutentions importantes et l’utilisation de nombreux moyens humains. Les facteurs de risque étaient multipliés (pertes, erreur, délais non respectés…). Vous le voyez : une organisation certes rodée mais sans exclure le « grain de sable » qui pourrait remettre en question tout un concours ou un examen.

Avec VIATIQUE depuis janvier 2021, la DRHAAE dispose d’un réel outil numérique de gestion et de correction de copies et des cartes-tests. De nombreux avantages indéniables : une accélération et fiabilisation des résultats en éliminant la saisie manuelle, la réduction de l’empreinte temporelle, une correction des copies de concours et QCM diminuant les manipulations et les envois, la suppression de manutention et de la logistique liées à la gestion physique des copies. Un plus également : le suivi et les échanges facilités entre les différents concepteurs correcteurs et la DRH-AAE. Enfin, des informations en temps réelles sur les corrections afin d’en assurer le bon déroulement.

Les différents utilisateurs sont-ils satisfaits de ce dispositif ?

Oui sans aucun doute.

Pour la DRHAAE, la numérisation est une avancée majeure. L’outil est performant et simple d’utilisation. Le fait d’être guidé à chaque étape du processus est sans conteste un plus. La distribution numérique des copies est aisée et, côté correction et notation, le processus est fluide. La saisie des barèmes est possible du plus simple au plus détaillé, permettant une correction optimale de tout type d’épreuves, littéraires comme scientifiques.

Côté correcteurs : ils peuvent désormais procéder à la correction en heures ouvrables (HO) et non ouvrables (HNO), limitant ainsi les déplacements et les périodes bloquées dédiées à la correction. Ils peuvent également échanger avec la DRHAAE depuis leur espace dédié, ce qui permet d’apporter une réponse aux correcteurs avec diligence et précision. Enfin, le suivi informatique permet de s’assurer à distance de l’avancée des travaux et de l’harmonisation des notes attribuées.

Y a-t-il eu des développements spécifiques pour votre organisation ? Etes-vous satisfaits de l’accompagnement ?

Nous avons été accompagnés par EXATECH tout au long de la phase de montée du projet. Que ce soit en amont (note de cadrage, modèles de copie d’examen et de carte test adaptés, formations à distance par exemple) ou en aval (phase de correction).

Les différents supports pédagogiques EXATECH (responsable pédagogique, responsable distribution, correcteur, notation, recorrection des copies, harmonisation) nous ont permis d’appréhender sereinement les choses.

Nous avons même pu, dans le cadre de nos concours sur titres avec examen de dossiers, permettre la dématérialisation de la phase d’admissibilité.

La collaboration avec Exatech est vraiment excellente. Xavier DECHAUME a toujours répondu présent et a ainsi mis son expertise au profit de la DRHAAE. Cette disponibilité et ce soutien sans faille ont permis à mon équipe et moi-même d’appréhender sereinement VIATIQUE et ses différents aspects.

Nos remerciements à Delphine GIRAUDON, nouvelle responsable de projet pour la DRHAAE (bon vent à Xavier DECHAUME sur son nouveau poste).

Merci aussi à Mathieu PARIS, responsable des projets numériques pour son accompagnement dans la construction du dossier d’homologation VIATIQUE, plus particulièrement sur les aspects techniques. Et pour un novice comme moi, sa présence a été plus qu’appréciée.

Un grand merci au Commandant Philippe B. pour l’entretien accordé à Exatech

Liens WEB utiles :