« Nous voulions moderniser notre système de correction des examens ». Focus sur la dématérialisation du bac des Ecoles européennes

Le bac européen des écoles européennes est dématérialisé avec la plateforme Viatique

Les écoles européennes délivrent le diplôme du baccalauréat européen au terme d’un cursus spécifique. Ce sont près de 2500 lycéens, issus de 23 écoles européennes, qui passent le diplôme chaque année. Dorian Liu, du bureau du Secrétariat Général, a accepté de revenir pour nous sur les raisons qui ont orienté Schola Europaea vers une innovation et vers la dématérialisation des corrections.

Pourriez-vous présenter en quelques mots les écoles européennes, dit aussi « Schola Europaea » ?

Les Ecoles européennes et les Ecoles européennes agréées sont des établissements scolaires établis dans les Etats membres de l’Union européenne. Elles jouissent d’un statut juridique d’établissement public dans chacun de ces Etats.

Elles offrent une éducation multilingue et pluriculturelle à des enfants des cycles maternel, primaire et secondaire.

Au terme d’un curriculum spécifique, elles délivrent le diplôme du Baccalauréat européen.

En quoi le baccalauréat européen se distingue-t-il du bac français ou de ses homologues ?

La dénomination « Baccalauréat européen » appartient aux seules Ecoles européennes qui disposent depuis leur établissement d’un monopole d’utilisation sur celle-ci dans toutes les langues officielles de l’Union européenne.

Le cycle du Baccalauréat européen consiste en un programme multilingue complet. Les élèves doivent toujours suivre une combinaison de cours de langues, de sciences humaines et de matières scientifiques, donnés dans plus d’une langue.

Ce diplôme certifie l’accomplissement des études secondaires dans une Ecole européenne ou dans une Ecole européenne agréée. Il est officiellement reconnu comme un titre permettant l’admission dans l’enseignement supérieur dans tous les pays de l’Union européenne ainsi que dans plusieurs autres pays.

Les titulaires du Baccalauréat européen jouissent dans leur pays des mêmes droits et avantages que les autres titulaires d’un certificat de fin d’études secondaires et ils peuvent notamment, au même titre que les nationaux du pays aux qualifications équivalentes, solliciter leur admission dans toute université ou tout établissement d’enseignement supérieur de l’Union européenne.

Combien de langues sont parlées par les équipes de Schola Europaea ?

Il existe actuellement treize Ecoles européennes réparties dans six pays (Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Luxembourg et Pays-Bas).

Et il faut ajouter à cela les Ecoles européennes agréées. Nous parlons donc tous une multitude de langues comme le français, l’anglais, l’italien, l’espagnol ou le néerlandais mais nous utilisons en moyenne deux des trois langues de travail de notre système pour communiquer, c’est-à-dire l’anglais et le français. L’allemand est également une langue de travail.

« La dématérialisation des copies semblait nous offrir une voie d’évolution optimale »

Schola Europaea utilise la plateforme de dématérialisation des copies Viatique. Qu’est-ce que Viatique a pu apporter à votre organisation ?

Nous voulions moderniser notre système de correction des examens. Et la dématérialisation de ces copies nous semblait offrir une voie d’évolution optimale. Nous avons donc lancé une procédure d’appel d’offre. Les buts recherchés lors de la mise en place de la plateforme de correction en ligne étaient de :

1.    Renforcer la sécurité du processus de correction des copies (perte de copies, erreur de transcription de notes, etc.) ;

2.    Alléger et moderniser la logistique dans les écoles et les centres de correction (attribution, distribution des copies, assistance aux correcteurs) ;

3.    Corriger les copies dans l’anonymat, à l’exception de Musique et Art ;

4.    Mieux gérer les troisièmes corrections ;

5.    Mettre en place l’anonymat aisé des copies ;

6.    Augmenter la réactivité des correcteurs en rendant directement accessible les copies à corriger ;

7.    Proposer un système d’archivage des copies facilitant la consultation par les demandeurs ;

8.    Automatiser le transfert des notes vers les bases de données des écoles ;

9.    Offrir un outil de correction confortable et d’accès facile aux correcteurs ;

10. Offrir une vue statistique et en direct des corrections ;

11. Faciliter les communications entre les correcteurs et les responsables pédagogiques à travers le forum Viatique.

Ce que nous apprécions d’Exatech, c’est que la société a pu développer certaines fonctionnalités selon nos besoins en s’adaptant aux particularités du système des Ecoles européennes.

Y a-t-il eu des développements spécifiques pour Schola Europaea ? 

Notre système a demandé certains prérequis très spécifiques. Exatech a toujours été proactif sur ce point-là, et nos demandes d’intervention ont toujours été prises en compte au plus vite. Nos demandes ont parfois demandé du temps à être développées, parce que particulières, mais le plus important c’est de mettre en place des améliorations d’année en année. C’est ce qui est important pour nous.

Voici quelques exemples de développement qui ont été réalisés pour notre système : mécanisme de troisième correction, un module d’importation des correcteurs pour distribution des copies, le tableau de bord pour le suivi des correcteurs, etc. 

« 9 examinateurs sur 10 ont rendu un retour très positif sur la plateforme de correction en ligne Viatique »

Les utilisateurs sont-ils satisfaits de la correction à l’écran ?

Selon notre enquête de satisfaction, les utilisateurs (examinateurs, responsables administratifs, numérisateurs) sont très satisfaits.

Il est clair que la satisfaction générale est très positive. L’enquête auprès de nos numérisateurs ressort avec un sentiment général de 4,54 sur 5.

Par ailleurs, nous avons demandé de juger la difficulté de plusieurs points lors de la phase de numérisation, et presque unanimement, le score est au-dessus de 4. Ce qui veut dire que nos numérisateurs trouvent que l’utilisation et les fonctionnalités de Viatique Lecture (programme d’aide à la numérisation développé par Exatech) sont très faciles à prendre en main.

Par ailleurs, 9 examinateurs sur 10 ont rendu un retour très positif sur la plateforme de correction en ligne Viatique.

Pour nos examinateurs, les aspects les plus importants offerts par la plateforme sont la sauvegarde automatique des corrections et le gain de temps pour la correction des copies. Parmi les moins importants, toujours selon nos examinateurs, on retrouve l’anonymat des copies et la disponibilité de données statistiques.

Un grand merci à Dorian Liu.